Pendant cette période hors normes, le Meunier Qui Dort propose des chroniques croquantes pour démarrer une journée pétillante : le Réveil du Meunier!

Episode 14. D’où vient la madeleine?

Est-ce comme moi, la vie entre 4 murs vous fait ressurgir à tout moment des fragments de souvenirs comme des murmures fugaces du passé qui glissent dans votre journée? Quand on évoque ces moments furtifs issus de nulle part, on en vient rapidement à la Madeleine de Proust. Devenue un lieu commun pour évoquer une réminiscence agréable. Elle est la pierre angulaire de « Du côté de chez Swann », le premier tome d’A la recherche du temps perdu. Mais connaissez-vous sa véritable origine ?

Retrouvez les ouvrages:
Marcel Proust: A la recherche du temps perdu/ Du côté de chez Swann
et goûtez à la véritable madeleine de Commercy!

 

Retrouvez le texte de la chronique:

Est-ce comme moi, la vie entre 4 murs vous fait ressurgir à tout moment des fragments de souvenirs comme des murmures fugaces du passé qui glissent dans votre journée?

Quand on évoque ces moments furtifs issus de nulle part, on en vient rapidement à la Madeleine de Proust. Devenue un lieu commun pour évoquer une réminiscence agréable. Elle est la pierre angulaire de « Du côté de chez Swann », le premier tome d’A la recherche du temps perdu.

Mais connaissez-vous sa véritable origine ? De nombreuses versions vont bon train, mais une chose est sûre elle nous vient de Lorraine et plus précisément de la commune de Commercy.

Le petit coquillage de pâtisserie, si grassement sensuel sous son plissage sévère et dévot», comme le décrit Marcel Proust, serait né vers 1750 dans les cuisines du Duc de Lorraine et ancien roi de Pologne, Stanislas Leszczynski, réputé pour sa fine bouche. Une jeune femme, qui s’appelait Madeleine avait été appelée en renfort en cuisine à l’occasion d’une réception dans son château de COMMERCY.