Soondy---photo-fondatrice-monika-rond-ConvertImage

J’ai fait la connaissance de Monika Maho lors de son passage à la session spéciale mixité #WomenPowerUP organisée en janvier dernier par Nicolas Antonini dans le cadre des journées En Mode Up. Avec son projet qui remplit tous les critères des start-ups à potentiel (idée, équipe, scalabilité..)  Monika a remporté la compétition haut la main ce jour-là ! Sa personnalité a surement concouru à son succès. Quand on rencontre Monika on ne peut que l’apprécier, elle a un contact simple et facile. Sa présence transcende la joie, la bonne humeur et une bonne dose d’humour qui lui servent à conjurer un stress désormais quotidien. Son parcours est étonnant, ancienne pharmacienne, mère de deux enfants, elle est désormais start-upeuse à plein temps et une nouvelle reine de la night ! Le digital n’a pas fini de casser les clichés ! Twitter @monikamaho et @SoondyFrance.

Comment vous est venue l’idée de créer cette start-up ?

Depuis que je suis maman, je sors beaucoup plus rarement en club et nous privilégions les soirées entre amis à la maison. Pour les 40 ans de mon mari, j’ai voulu « marquer le coup » et réserver un DJ, mais je me suis rendu compte que c’est très compliqué et assez obscur en terme de tarifs ! J’ai abandonné et on a géré la musique comme on a pu avec nos vieilles playlists… Le matin, je me suis réveillée avec l’idée du concept de SOONDY : un vrai DJ qui mixe de chez lui, pour ma soirée, via internet. J’ai eu une vision très claire du service : je le vois mixer en direct, il voit la soirée et on peut échanger par chat. Un an après, le site est opérationnel et vient d’être lancé en Bêta !!!

Devenir entrepreneuse est-ce que c’était un rêve enfoui ?

Non, pas enfoui du tout ! Comme beaucoup d’entre nous, j’ai toujours voulu me lancer dans l’aventure et j’ai longtemps cherché « l’Idée ». Aujourd’hui je vis cette aventure à 200%, je ne veux rien regretter plus tard, la vie est si courte !

Qu’est-ce que cela représente d’être une start-upeuse ?

Le fondateur de LinkedIn a dit : « Un entrepreneur, c’est quelqu’un qui saute de la falaise et construit un plan au cours de la descente ». Et bien, malgré une formation à HEC, je dois avouer que chaque jour apporte son lot de déceptions, de stress, mais aussi de bonnes surprises ! La grossesse à côté, ce n’est rien, croyez-moi :-) Chaque jour je rencontre des femmes fabuleuses (et des hommes aussi) qui, comme moi, ont sauté le pas. Les réseaux de femmes sont nombreux sur Paris, et j’ai redécouvert, à leur contact, une valeur très précieuse à mes yeux : l’entraide ! Vive les femmes entrepreneurEs !

Comment vous faites-vous connaître ?

Nous venons de terminer un crowdfunding sur Ulule qui nous a apporté de la visibilité et nous participons à de nombreux concours également. Je m’investis auprès des réseaux de femmes et je privilégie la communication sur les réseaux sociaux. FB, Twitter et Instagram constitueront, pour SOONDY, le meilleur moyen de communiquer et de créer de la viralité.

Qu’est-ce que votre campagne de crowdfounding vous a apporté ?

Tout d’abord, je tiens à souligner la qualité de l’accompagnement qui m’a été offert par Marion d’Ulule tout au long de l’aventure, une vraie coach ! Les bénéfices sont multiples : la campagne m’a permis de souder ma communauté, de tester la force du concept de SOONDY et nous a clairement apporté de la visibilité ! Plus de 50 soirées de Bêta-test ont été commandées sur lesquelles nous allons nous appuyer pour communiquer. Les dons récoltés nous permettront de financer les améliorations identifiées suite aux bêta. Un conseil : préparez votre campagne au moins 2 mois en amont et évaluez bien le potentiel de votre cercle 1 (famille et amis proches) pour fixer le montant recherché, il sera toujours plus aisé de le dépasser !

Avez-vous fait des démarches de financement auprès des instituts bancaires classiques ?

Non, pas à ce jour. Dans le cadre de notre accompagnement au sein de l’incubateur féminin Paris Pionnières, nous allons déposer un dossier « Paris Innovation Amorçage« , ainsi qu’auprès du Réseau Entreprendre dont nous dépendons. Nous allons plutôt nous orienter vers une levée de fonds pour nous permettre de nous développer à l’Europe et à l’International.

Quel a été le plus grand défi à relever pour le moment ?

Au démarrage, le défit c’est de constituer une équipe… c’est la base d’une startup, tout comme les fondations d’un édifice ! Aujourd’hui, nous sommes au complet, motivés et soudés.

Quelle est votre prochaine étape ?

Notre objectif est de lancer la plateforme avec 80 à 100 DJs inscrits et validés par mes associés, dans tous les styles et pour tous les budgets. Cela prend du temps, mais c’est une étape indispensable. Nous peaufinons également une offre « premium » pour les évènements corporate, comprenant un accompagnement dans le choix du DJ, un test en avant-première, un technicien sur place le jour J et la possibilité d’installer le matériel son et vidéo nécessaire (sur Paris et l’Ile-de-France dans un 1er temps).

Quel est le cahier des charges de Soondy ?

Nous avons en réalité 2 communautés à animer, celle des utilisateurs et celle des DJs. Notre leitmotiv : que les clients ET les DJs passent un excellent moment !

Comment vous définiriez-vous en 3 # ?

#team #goodmusic #let’sdance!

Quelle est la qualité essentielle nécessaire pour monter sa start-up ?

Agilité et pugnacité, sans hésiter…

Quelle est la principale difficulté à surmonter ?

La gestion du stress, du temps et des priorités !

Quel conseil auriez-vous aimé avoir il y a quelques mois ?

J’aurai aimé qu’on me dise : « Fais-toi accompagner par un incubateur dès la naissance du projet », pour éviter les petites erreurs au démarrage. Je suis très fière de ce que nous avons accompli en seulement 3 mois avec mon équipe. Personnellement je me sens transformée et j’aborde la quarantaine optimiste et heureuse de vivre le moment présent ! Let’s have fun and let’s dance !

Bonus : En avant première de l’animation corporate, Soondy a brillamment assuré l’animation de la soirée du premier anniversaire du Meunier Qui Dort à découvrir ici :

Violaine Champetier de Ribes  @VioChamp

Porte plume de dirigeant(e)s

Paris-Londres

Vous aimez ? Partagez !
FacebookTwitterGoogle+Partager