[:fr]

Pendant cette période hors normes, le Meunier Qui Dort propose des chroniques croquantes pour démarrer une journée pétillante: Le réveil du Meunier !

Rencontre avec Erato, la muse. Episode 3


 

Retrouver les références :

Erato : let it snow

Paul Claudel : cinq grandes odes

Sappho : fragments

Lire le texte de la chronique : 

J’étais partie de bon matin me promener dans les dédales numériques des visites de musées depuis mon canapé. J’ai flâné, et je me suis égarée. Les pieds pris dans les fils de la toile je suis tombée une fille de Zeus, Erato muse de la poésie lyrique et érotique.

En chemin pour de me rafraîchir la mémoire, j’ai découvert, le groupe Erato composé de deux Suédoises, dont les voix délicates et fragiles se posent avec douceur sur les accords de guitare, laissant filtrer des éclats de joie qui transpercent l’épure des mélodies.

erato

Mais revenons à Erato  aux mouvements voluptueux, couronnée de roses et de myrtes, la muse au caractère vif et folâtre qui distrait les dieux avec ses chants et sa Lyre symbole de l’harmonie cosmique.

Paul Claudel, s’adresse à elle dans l’une de ses cinq grandes odes

« Erato ! tu me regardes, et je lis une résolution dans tes yeux ! Je lis une réponse, je lis une question dans tes yeux ! Une réponse et une question dans tes yeux !

Le hourra qui prend en toi de toutes parts comme de l’or, comme du feu dans le fourrage !
Une réponse dans tes yeux ! Une réponse et une question dans tes yeux.  »

Elle a souvent également inspiré Sappho et ces quelques vers.

Ses chants étaient beaucoup plus doux que le son de la lyre, et elle était bien plus précieuse que l’or le plus pur… Amour, ministre charmant de Vénus…

Ces colombes timides sentaient leur courage se refroidir ; elles laissaient tomber languissamment leurs ailes fatiguées..

Surnomée la charmante, On croise parfois Erato affublée d’une flèche dorée en rappel au sentiment d’affection qu’elle inspire car elle charme la vue.

Certains lui attribuent des liens avec le Dieu Pan d’autres disent qu’elle l’a laissé en plan. Mais ce qui est sûr c’est qu’avec Arcas, son mari elle a fait panpan et qu’elle a eu trois enfants.

Morale de l’histoire: pour faire passer le temps ressortez votre âme d’enfant !

Violaine Champetier de Ribes

Auteur et conférencière[:]