[:fr] 

Pendant cette période hors normes, le Meunier Qui Dort propose des chroniques croquantes pour démarrer une journée pétillante: Le réveil du Meunier !

Quand Morphée sous-traite à Netflix. Deuxième épisode

Retrouver les références:

Alain Bashung : Vertiges de l’amour

Simone Berno : Le pouvoir magique des rêves

Céline : Voyage au bout de la nuit

J. D. Salinger : L’attrappe coeur

Lire le texte de la chronique

Le confinement ne fait pas du tout rêver me direz-vous et bien si ! Au contraire, il n’arrête pas de nous faire réver !  Comme moi, vous avez crevé l’oreiller par ce que vous avez rêvé trop fort ?

Mais Que nous arrive-t-il donc ?

Interviewée dans Elle, Simone Berno, auteure du livre le pouvoir magique des rêves explique qu’ils sont des messages qui nous viennent de l’inconscient et qu’ils sont là d’abord pour rééquilibrer les énergies psychiques et psychologiques.  Rester terrer chez soi génère un retour sur soi et notre inconscient s’en donne à cœur joie, un vrai voyage au bout de la nuit !

Me voilà soulagée, j’avais l’impression que Morphée sous traitait à Netflix !

Si vous voulez d’endiguer cette profusion, munissez-vous d’un attrape rêves, j’en étais restée à l’attrape cœur, mais là j’ai appris que cet objet protège son détenteur pendant son sommeil en filtrant les mauvais rêves et ne laissant passer que les plus agréables.

le meunier qui dort

D’après la légende, le peuple d’une tribu amérindienne était hanté par des cauchemars et des mauvais rêves depuis bien longtemps.

Le chef du village décida alors de rassembler les sages afin d’envisager une solution. Les chasseurs étaient fatigués et faisaient des rêves inutiles et pollueurs d’esprit, les enfants étaient apeurés.

L’un des anciens se retira dans la montagne afin de réfléchir sereinement à un moyen de filtrer les mauvais rêves. Lors d’une méditation, Il eut la vision, d’un cercle en saule au sein duquel était tissée une toile d’araignée. Le Grand Esprit lui apparut sous la forme d’une araignée qui lui donna ses conseils tout en tissant sa toile.

Il expliqua que les forces positives et négatives influençaient fortement les hommes et qu’ils avaient besoin d’un filtre pour ne garder que les bonnes énergies.

A la fin de cet entretien, l’araignée offrit la toile tissée au sage afin qu’elle le guide dans ses choix.

A son retour, tous les membres du village se mirent à la fabrication des premiers attrape-rêves ; ajoutant au fur et à mesure des plumes et des rubans.

Voilà aussi une bonne idée d’atelier manuel pour agrémenter votre matinée !

Sur ce, je vous souhaite une journée de rêve !

A demain !

Violaine Champetier de Ribes

Auteure et conférencière

[:]