Avanzi
Poète tous terrains et sans frontières, Vincent Avanzi, propose des voyages poétiques pour humaniser l’entreprise et repoétiser notre société. Fondateur de La Plume Du Futur, il donne des conférences poétiques interactives dans les entreprises afin d’accompagner les collaborateurs à élargir leur champ de vision et faire émerger leur créativité, leur capacité d’innovation et leur confiance en eux. « Pour devenir un acteur visionnaire, il faut cultiver les rêves de son imaginaire ». Il dresse également des synthèses poétiques de séminaires ou de tables rondes. Globe-trotter et conférencier polymorphe, il s’adresse aux étudiants sur différents thèmes dont « l’art d’entreprendre sa vie » et anime aussi des ateliers de poésie et de prise de parole en public avec le Cercle des Poètes de la Vie. Il est aussi artiste résident à l’Institut des Futurs Souhaitables, coach pour le réseau d’experts creapreZent et maitre de conférences pour des Salons d’Entreprises. Sa signature : Développeur de Richesses Humaines. Son slogan : Changer le monde par la poésie. www.laplumedufutur.com.

Avanzi

Comment êtes-vous devenu « poète d’entreprise » ?

C’est le résultat des 10 dernières années de ma vie à explorer les pistes des possibles pour réussir à trouver ma voie. J’ai toujours été passionné de poésie, initialement par le biais de la musique RAP (qui veut dire Rythm And Poetry) que j’ai pratiqué pendant un long moment. Ensuite, après avoir été diplômé de l’ESCP-Europe, j’ai travaillé 4 années chez Microsoft France, avant de partir dans une aventure entrepreneuriale avec plusieurs associés. Cela m’a permis développer de nombreuses compétences en business, dans des organisations différentes, que ce soit des grandes entreprises ou des start-up high-tech. Enfin, j’ai eu la chance de faire 2 tours du monde, l’un à 24 ans, l’autre à 32 ans, et ces voyages initiatiques m’ont permis d’intégrer profondément les notions de bonheur, de plénitude, de temps long et de visions de la vie basées sur des sagesses très variées.

De retour de mon deuxième tour du monde que j’avais appelé « Une Odyssée Humaine : Les 12 Travaux des Reculs de l’Art de Vivre Ensemble », j’ai créé La Plume Du Futur, en essayant de connecter tous ces univers, un peu à la manière de Steve Jobs : comment connecter ses « dons » et collecter tous les points de son profil pour créer sa voie. Les conférences poétiques que je donne en entreprise sont donc la synthèse d’une passion pour la poésie, des compétences en business, du développement personnel et une sensibilité humaniste.

10987359_1031388706874451_1793739012311931997_n

J’utilise désormais l’art de la poésie comme un outil d’expression et de « réalisation » de soi (son être, son impact potentiel et sa mission). Et je suis toujours subjugué par la qualité des poèmes lus lors des ateliers alors qu’ils sont écrits dans un temps très limité. Le déclic provient du fait que les participants réalisent qu’ils ont tous une âme d’artiste, que ce n’est pas réservé à un génie élitiste et qu’il faut juste lui donner vie… et envie.

A quoi sert le poète d’entreprise, comment développez-vous les « richesses humaines » ?

La poésie en entreprise permet la réunion des démarches de mécanique mercantile et de philosophie humaniste, de science et de conscience, de technique et de symbolique, de brut et d’esthétisme, comme l’évoquait Edgard Morin : « réunir tout ce qui fait la bipolarité du monde et de l’Homme ». Ce voyage que je propose permet un plongeon dans l’imaginaire et la connexion au rêve afin de dépasser ses barrières mentales, car chaque personne peut vraiment devenir elle-même et se manifester au monde par ce processus. Les préjugés écartés, le développement de la bienveillance et de l’authenticité entre collaborateurs devient possible. C’est alors que les talents se révèlent, que les langues se délient, que les idées s’éclaircissent et que les déclics réels jaillissent.

La conférence s’appelle « De la Poésie à la Stratégie d’Entreprise : Libérez votre génie en temps de crise » et elle permet aux entreprises d’avancer sur des questions importantes dans leurs marchés dynamiques : comment éveiller la créativité de leurs salariés, révéler leurs talents, passer de l’idée à la mise en application, donner confiance en soi, être plus productif pour dépasser ses objectifs, travailler sur un esprit de cohésion d’équipe, être dans sa zone de talents et apporter du bien-être voire même du « bonheur ». C’est aussi quelque part une manière pour l’entreprise de devenir une entreprise de demain, c’est-à-dire une « best place to live, perform and evolve ».

capture2-2
J’ai récemment animé une conférence sur « Comment humaniser l’entreprise à l’occasion des Journées du Bonheur au Travail pour la sortie du film de Martin Messonnier. C’était très réjouissant de voir toutes les initiatives externes et les changements organisationnels qui ont lieu à l’heure actuelle dans les entreprises. Les Chief Happiness Officiers, les entreprises libérées, le management responsable, les chorégraphes d’entreprises, etc…. Il parait désormais que R.H. veut dire Rendre Heureux ! Je suis assez d’accord avec cette nouvelle définition.

Pourquoi avez-vous fondé La Plume Du Futur ?

J’ai fondé cette plateforme créative afin de permettre aux entrepreneurs, aux acteurs du changement et aux collaborateurs d’entreprises de développer, grâce à l’art et la poésie, leur capacité à rêver, croire et réaliser leur « entreprise », entre sagesse et business, idéalisme et pragmatisme. A travers la connexion à l’imaginaire, chacun crée une œuvre d’art unique et la façon dont la personne s’exprime révèle « les lettres de son être de noblesse ». Chaque atelier est une bouffée d’oxygène, tel un art utopique et thérapeutique, un moyen de déployer son potentiel et penser « out of the box ». Par ce biais, les gens se sentent plus épanouis au travail parce qu’ils deviennent eux-mêmes et qu’ils sont davantage dans leur zone de confort après en être sortis un peu. Il faut savoir que pour beaucoup, ils ne se sont pas osés à la pratique d’un art depuis très longtemps.

C’est enfin un outil très puissant de team building, car cette ouverture permet la création d’une relation et d’une connexion entre les participants de la salle. La poésie humanise et rend possible le vivre ensemble. Elle transcende nos différences et nous ramène vers l’essentiel pour avancer dans le sens du bien commun.
stendhal
En quoi consiste votre collaboration avec l’Institut des Futurs Souhaitables ?

L’Institut des Futurs Souhaitables est un héritier des cabinets de curiosités. Il propose un véritable voyage dans le temps et dans l’espace pour imaginer des scénarios de futurs possibles. D’une durée de 6 mois aux travers de 17 journées animées par 55 intervenants, le but est de poser les bases de compréhension mentales du monde actuel qui permettront ensuite aux voyageurs du futur de mener un projet grâce à l’acquisition de paradigmes à 360°. J’y participe en tant qu’artiste résident et j’y réalise des synthèses poétiques après chaque intervention d’experts en retranscrivant en vers et en direct l’essence de leur discours inspirant.
C’est un très beau voyage, il y a un superbe esprit de promo, les journées sont très denses et intenses. A la fin de chaque journée, on a qu’une envie c’est d’être à dans 15 jours ! L’institut a d’ailleurs récemment lancé un mouvement de #conspirateurspositifs dont vous avez surement dû entendre parler sur les réseaux sociaux…Je vous invite à découvrir leurs activités ! Pour moi cela fait beaucoup de sens après développé une partie de ma « conscience » lors de mes tours du monde. www.futurs-souhaitables.org et les synthèses poétiques.

Votre premier ouvrage est intitulé « Sur la Route de Soi », quel sujet avez-vous traité dans ce livre ?sur la route de soi

Ce livre est un manuel poétique pour « entreprendre la vie de ses rêves » ! J’ai commencé à l’écrire quand j’étais à l’autre bout du monde. Il donne des pistes pour explorer le champ des possibles, devenir l’artiste de sa vie, trouver sa voie et « faire sa part de colibris », pour reprendre l’expression de Pierre Rabhi.

Et au-delà du côté manuel et exercices pratiques (ie votre BP : Bien-être Plan), vous y trouverez des poèmes à l’eau de vie, des récits de voyages initiatiques, des questionnements existentiels et « un conte sous le soleil pour les enfants de notre siècle ».

L’école de la vie m’a montré qu’il fallait vraiment se changer soi pour ensuite essayer de changer le monde, c’est la fameuse maxime de Gandhi. Donc chaque jour j’essaye, à mon échelle, de contribuer à la co-création d’un monde meilleur par l’esthétisme et l’humanisme de la poésie, ou en tout cas au moins, de saupoudrer des cœurs avec quelques vers de bonheur… La vie est un voyage, alors envolez-vous.

Violaine Champetier de Ribes
@VioChamp

Vous aimez ? Partagez !
FacebookTwitterGoogle+Partager