Coryne Nicq

La visibilité des professionnels de la communication est un véritable enjeu. Avec Emma Brard nous avons sollicité l’avis d’expert de Coryne Nicq dans le cadre de l’animation du groupe LinkedIn du Club ComElles sur cette thématique. Directrice de la communication en temps partagé, Coryne figure en bonne place parmi le classement des « 20 Dircoms à suivre sur Twitter et ailleurs » d’Hervé Monier. Ce dernier la décrit comme une « interconnecteuse » en mode 2.0, plutôt (très) en avance sur son temps. Vigie fonctionnant en mode « Co », Coryne partage son regard oblique sur sa TimeLine Twitter @corynenicq.

1 Pourquoi un communicant doit se rendre visible ?

Tout d’abord, un petit rappel basique sur la fonction première d’un.e communicant.e pour poser le débat ?

Pour moi, le cœur de son métier, de mon métier, est toujours de mettre en perspective le sens de l’action de l’organisation pour laquelle elle/il intervient ! De développer et porter ce sens.

De rendre visible l’identité de cette organisation, que ce soit celle de ses équipes, de sa marque, de ses « produits », d’en expliquer sa mission, sa vocation, ses axes différenciateurs.

Alors, si les projecteurs ne doivent pas être tournés vers la/le communicant.e  pourquoi se rendre visible ? Et bien pour être identifié.e pour échanger, pour engager la conversation « au nom de », pour attirer à soi les « bonnes informations »  pour créer le dialogue et porter le sens, pour agir concrètement, sans confondre les moyens et l’objectif.

2 Quelles sont les étapes incontournables ?

Pour être visible, il faut être reconnu.e. Et cette reconnaissance n’est vraie que lorsque vous aussi vous donnez . Selon le principe du BSP (le fameux bon sens paysan) que certain.e.s oublient en voulant obtenir tout de suite les projecteurs sur soi .

Concrètement, prenons l’exemple des réseaux sociaux, puisqu’aujourd’hui la visibilité s’acquiert aussi on line.  Imaginez vous faire le parallèle avec faire son entrée dans un lieu inconnu. S’inscrire, se présenter. Et puis s’intéresser, lire, partager, commenter. Peu à peu, s’autoriser à prendre la parole en donnant son opinion. Un jour, peut-être, rien d’obligatoire, passer soi même à la production de contenus. Mais surtout inter-agir, fédérer, mobiliser. Prendre la parole et accepter de l’offrir, répondre aux sollicitations sans jamais perdre de vue qu’il faut être légitime. Et savoir aussi rester à sa place.

Un jour viendra sans doute où on vous proposera de « monter en ligne » sur des sujets, sur des causes, qui auront besoin de « qui vous êtes » et de ce que vous représentez pour témoigner et relayer. C’est à ce moment là que votre visibilité, mais surtout votre légitimité, construite pas à pas, servira. Et qu’il ne faudra pas se disperser.

 3 Par où commencer ?

Il faut écouter. Se placer en mode vigie. Puis partager et être ouvert.e à l’échange sur un mode collaboratif qui fait grandir chacun.e.

  • Le principe de « donner pour recevoir » me paraît être fondateur pour engager et faire vivre la conversation.

Et ne jamais oublier que ce n’est pas l’ego qui dirige le monde :  dans les réseaux, qu’ils soient virtuels ou réels on est un élément qui fait partie d’un tout. J’ajoute que si la visibilité prend naturellement sa place sur les réseaux sociaux, il ne faut jamais négliger la vraie vie; celle où vous ancrez votre légitimité. Celle où tout prend sens et réalité.

  • Rien n’est plus riche que vos contacts IRL pour découvrir, partager, échanger, apprendre, s’apprendre et grandir ensemble.

C’est aussi là où, et parce que vous êtes visible, on vous demandera de venir vous engager concrètement. Il s’agira alors de bien choisir ses engagements, qui diront beaucoup de vous et devront rester lisibles à ce qui fait votre essence.

Et un dernier mot : oui 100 fois oui pour être présent.e dans et sur plusieurs réseaux, on et off line en les faisant résonner entre eux. Mais en gardant aussi des sphères privées : on ne partage pas tout avec tout le monde partout !

Violaine Champetier de Ribes  @VioChamp

Porte plume de dirigeant(e)s

Paris – Londres

Vous aimez ? Partagez !
FacebookTwitterGoogle+Partager