Le meunier qui dort

Evangéliste de l’entrepreneuriat, mi-homme mi-zèbre au cœur vaillant, Aurélien Sallé est un ovni révolutionnaire dans le paysage français. Rien ne lui fait peur. En croisade contre les idées reçues, l’attentisme et les circonvolutions stériles : il se bat avec une énergie de centaure pour que chacun puisse créer son emploi sans attendre. Président de la SAS Inception, Directeur général de BleuBlancZèbre, il a créé l’association « Entreprenez Votre Vie !» parrainée par Alexandre Jardin, Hervé Novelli ancien ministre UMP, créateur de l’autoentreprise et Laurent Grandguillaume député PS de la Côte-d’Or qui a présidé la commission sur la réforme de l’auto-entrepreneuriat. Le but : fédérer et informer en donnant à chacun les outils permettant de se lancer, de créer son activité complémentaire ou principale et surtout arrêter de subir le chômage et la baisse du pouvoir d’achat. Son objectif : permettre la création d’un million d’entrepreneurs individuels nouveaux d’ici 2017. Entreprenez votrevie.fr et BleuBlancZebres.org

A.Sale

Quels sont les principaux combats à votre actif ?

Je citerai @battez-vous les géonpi en 2012 : un collectif, porte-voix des générations spoliées par les baby-boomers. À travers une tribune co-écrite avec Gaspard Koenig, publiée dans le point, nous invitions la génération des X (1962-1981) à s’unir à la génération des Y (1982-2001) pour changer de politique et d’horizons.

Bien sûr, la défense du régime de l’autoentrepreneur. La loi Pinel déposée au conseil des ministres le 25 août 2013, mettait en péril ce régime. Un an plus tard, en août 2014, la loi était votée à la quasi unanimité et l’autoentrepreneuriat sauvé et même élargi aux micro-entreprises. Il aura fallu la campagne active des poussins, le talent de Laurent Grandguillaume et une année et demi de haute lutte pour sauver l’activité d’un million d’autoentrepreneurs. Et surtout, garder intact cet outil si nécessaire aujourd’hui. Preuve que c’est utile : en 2014, les immatriculations d’autoentreprises, qui représentent 74 % des créations d’entreprises individuelles (51% du total de la création), ont progressé de 3% pour atteindre le chiffre de 283. 400. (le Monde du 27 janvier 2015). C’est également un statut qui s’exporte. J’ai initié une mission auprès du gouvernement marocain en 2013 pour la création d’un régime d’autoentrepreneur adapté au Maroc. Celui-ci vient de voir le jour. Même s’il reste beaucoup à faire là-bas pour que ce soit rééllement utile à la population, ce mécanisme est une réelle opportunité pour le développement de l’activité au Maghreb et en Afrique. De l’autre côté de la mediterranée, les vertus du régime sont encore plus importantes qu’ici, notamment pour des populations dont plus de la moitié ont moins de 25 ans.

Comment sort-on des postures stériles des discours sans effets concrets ?

On sort des discours par l’action et la prise de responsabilité dans l’organisation de la vie de la société. Le changement de modèle a eu lieu il y a 25 ans (Chute du mur de Berlin, Web, Mondialisation). Le système français n’est plus du tout adapté et incapable de s’auto-réformer. Ce sont les gens qui doivent le changer. Nous avons maintenant suffisamment d’informations et de formations pour mettre en place les nouveaux paradigmes. A tous les niveaux. C’est urgent, car, en attendant, les colères se concentrent dans les mêmes tuyaux : le FN dans les urnes, le départ à l’étranger pour les jeunes à Londres ou Damas…. Il faut casser les systèmes de rentes qui régissent la vie sociale et économique sur le dos des gens. Le modèle socio-économique français basé sur le Conseil national de la résistance il y a 70 ans est totalement obsolète face à la société en réseaux, l’apparition des outils de la transversalité et l’aspiration profonde à l’individualisation de la société.

Quel est le sens de la création de BleuBlancZèbre en 2014 ?

BleuBlancZèbre est un appel à l’action, à la résolution des problèmes tout de suite, maintenant, par celles et ceux qui font : les Faizeux. Avec Guillaume Villemot, Président de BleuBlancZèbre et Alexandre Jardin porte-parole du mouvement nous avons créé un « do tank ».

Nous ne sommes pas un parti politique, mais un mouvement de citoyens qui veulent prendre leur destin et le destin de la France en main. Ni doux, ni illuminés, nous avons pour objectif de mettre en place des actions responsables, utiles et efficaces, par et pour la population. Le 28 mai, trois jours après les Européennes, nous avons lancé un appel aux maires. Pourquoi les maires ? Parce comme le dit Alexandre : « les maires sont à portée de baffes de leurs administrés ». Le marché de la promesse étant carbonisé, nous nous positionnons comme un tiers de confiance, pour permettre aux maires d’agir maintenant grâce à des outils fédérés et efficaces de la société civile. Selon l’étude CEVIPOF de Janvier 2015 : 66% des français font confiance à leurs élus locaux conte 23 % au gouvernement, le taux de confiance envers les PME est lui de 84% et 9% envers les partis politiques… Nous partageons et sommes conscients de cette réalité.

En quoi consiste la démarche de BleuBlancZèbre ?

Notre démarche est transverse, collaborative et ouverte.

Nous partons du principe que les opinions divisent alors que les actions rassemblent. Nous avons donc toutes les opinions, tous les statuts (associations, entreprises, fondations…) qui peuvent répondre à la question : Qu’as-tu FAIT pour les autres ? Nous proposons une alliance entre les maires et ces drôles de Zèbres et pour la concrétiser nous avons créé des bouquets. Nous ne sommes pas seulement des fédérateurs d’actions, et des agrégateurs de maires, nous sommes surtout là pour aider la société civile à s’organiser afin de mettre en place, dans le territoire, des actions (bouquets de solutions) immédiatement utiles et mesurables. Et ce, dans tous les domaines.

Ces bouquets fonctionnent comme des politiques publiques locales clé en main. Elles sont créées et réalisées par des membres de la société civile à destination des maires qui n’ont pas de marge de manœuvre financière dans leur budget mais se coltinent néanmoins le réél. A ce jour, nous sommes dans la phase d’implantation des bouquets avec les premiers d’entre eux : « Entrepreneuriat pour Tous ! », éducation, logement et accès à l’emploi.

Quel est le but de votre bouquet Entrepreneuriat pour tous ?

Le but est de mettre en place un écosystème local à destination de celles et ceux qui sont éloignés de l’entrepreneuriat sur la technique de « l’empowerment » : le pouvoir des citoyens, des réseaux et entrepreneurs locaux afin de permettre aux français de créer leur propre activité, quel que soit leur statut, de se lancer et de réussir.

Comment fonctionne le bouquet Entrepreneuriat pour tous ?

Le bouquet est mis en place en 6 mois avec le maire et donne lieu à une labellisation de la ville « Entreprenez Votre Vie! » un an après sa mise en place selon les résultats obtenus (c’est-à-dire l’augmentation de la création d’entreprises et d’activités sur le territoire). Nous ne sommes pas là pour promettre mais pour faire et prouver par des résultats concrets.

Au-delà de la fédération des acteurs locaux, ce bouquet donne des outils efficaces permettant à l’esprit d’entreprise de souffler sur les territoires et la création et le développement d’activités.

En harmonisant les discours et en permettant à chacun d’entreprendre, ce bouquet favorise l’entrepreneuriat local, valorise les savoir-faire, génère de l’activité et du pouvoir d’achat et multiplie les services par et pour la population.

Ces solutions concrètes qui donnent envie d’entreprendre sont mises en place par :

-Entrepreneurs demain ! qui fédére des associations donnant accès à l’esprit et à la création d’entreprises aux collégiens, lycéens et étudiants.

-Et Entreprenez votre vie ! l’association qui fédère ceux qui veulent une France d’entreprenants et des entreprises qui proposent des outils concrets pour créer son entreprise, la développer, la réussir.

Comment ça marche ?

Le Maire signe la charte d’engagement de BleuBlancZèbre et le contrat d’implantation avec le bouquet Entrepreneuriat pour tous !

Ensuite, BleuBlancZèbre et Entreprenez votre vie ! préparent et animent deux réunions d’information avec le Maire, les acteurs locaux de l’entrepreneuriat (CCI, CMA, BGE, Associations, Syndicats…) et la population.

Enfin, les acteurs d’Entreprenez Votre Vie ! et d’Entrepreneurs Demain ! implantent les actions souhaitées par le Maire sur sa commune ou intercommunalité.

Le bouquet est ouvert aux actions développées localement et utiles à la résolution du problème auquel nous nous attaquons : permettre à chacun d’entreprendre et avoir les bons outils pour réussir. Nous n’imposons rien, nous créons une dynamique.

Nous espérons que, comme les Maires, les réseaux d’entrepreneurs, les syndicats, les entreprises soutiendront cette démarche civique en prenant leur part pour offrir gracieusement à la population les outils pour entreprendre.

Quels sont les outils mis à dispositions ?

Entreprenez-votre vie! met à disposition de tous les outils pour bien comprendre la création de microactivités et se lancer en pleine conscience. Nous assurons également la fédération des acteurs locaux de l‘entrepreneuriat, puis de la population autour d‘un message harmonisé et d‘outils simples.

-Bulb in town facilite les solutions de cofinancement par de la formation, de la promotion et du soutien aux entrepreneurs (installés ou non) qui souhaitent organiser une levée de fonds participative locale.

-Le Compte Nickel permet d’obtenir une carte bleue et un RIB pour 20€ par an, y compris pour les personnes interdites bancaires ou surendettées. Il s’ouvre chez le buraliste, en 5 minutes. Seule une pièce d’identité est nécessaire. Cette banque sans banque est un formidable outil d’inclusion économique des plus fragiles qui peuvent entreprendre leur vie.

-Yooneed assure une visibilité de l’offre locale sur les réseaux digitaux. Par des prestations vidéo et de marketing des entrepreneurs individuels et de leur savoir faire.

-Jobbers permet de distribuer son offre. Cette conciergerie collaborative de la ville est à destination des professionnels locaux. Elle permet aux agents municipaux et aux salariés des entreprises qui l’intégre, d’accéder aux professionnels certifiés (formation, assurance…) de proximité et aux néo-entreprenants de trouver des clients.

Le tout constitue un package transverse, utile et malin à la portée de tout le monde. Les villes de Reims, Boulogne sur Mer, Bourges, Bordeaux, Clermont-Ferrand sont intéréssées pour l’implanter très vite.

Quelle est la principale conséquence sociologique de la création du régime de l’autoentrepreneur ?

Il correspond parfaitement à l’évolution profonde des sociétés : l’autonomisation des individus. Le régime de l’autoentrepreneur donne aux plus petits la capacité de prendre le contrôle de leur vie. C’est un régime qui permet de gagner sa vie avec ce que l’on sait faire, ses propres talents et qui s’adresse à tout le monde : jeunes et vieux en étant aussi cummulatif avec sa situation (salarié, retraité, étudiant…). Comme il s’administre entièrement en numérique, il permet de rebattre les cartes et de donner à chacun sa chance, rééllement. Dans un pays où 80% de la valeur ajoutée se crée dans les services, où 84% des embrauches sont en CDD et qui compte plus de 5 millions de chômeurs, l’auto-entrepreneuriat est un outil fabuleux pour changer de paradigme économique et (re)mettre beaucoup de gens dans l’activité. Un concept dans l’air du temps comme l’a révélé l’étude « la grande InvaZion » réalisée par BNP PARIBAS et The Boson Project : la génération Z (nés après 1995) est une génération qui veut être son propre patron.

Violaine Champetier de Ribes
@VioChamp

Vous aimez ? Partagez !
FacebookTwitterGoogle+Partager