advisory board
Quelle start-up n’a pas rêvé d’être aidée dans son développement par des spécialistes de renoms ? Comment imaginer, pour une entreprise naissante, d’être en capacité de se faire conseiller par des spécialistes de la communication ou du marketing, des juristes, des développeurs d’entreprises, des commerciaux, des personnalités capables par leurs réseaux d’ouvrir des portes, des pairs déjà parvenus à faire exploser leur business, des financiers capables de bâtir un business plan… Directement importé des Etats Unis, le concept de l’Advisory Board ou « Conseil des Sages » est là pour réunir ces talents et donner plus de chance à l’aventure de se transformer en succès grâce à ces précieux guides. Acteur incontournable des réseaux sociaux professionnels, Alban Jarry apporte un éclairage précis sur le rôle d’un conseil des sages. Ce fan de bande dessinée est également l’auteur du blog www.albanjarry.wordpress.com, conférencier et aussi contributeur régulier du Cercle des Échos.

advisory board

Comment vous êtes-vous intéressé au sujet ?

Une start-up financière (Fintech) m’a proposé d’intégrer son “advisory board“ (conseil des sages en français). J’avais de très vieux souvenirs de ce dont il s’agissait et, avant d’accepter, j’ai regardé plus en détails quels étaient les objectifs de ce type de conseils (et les contraintes).

Il s’agit d’un concept importé des Etats-Unis, qui revient à la mode en France, et qui permet à des entrepreneurs ou dirigeants de start-up d’avoir les « conseils » (ou des encouragements) de professionnels expérimentés pour leur permettre de développer plus rapidement leurs business. Ces dirigeants vont contacter des experts dans différents domaines pour leur venir en aide périodiquement. C’est une technique très efficiente. En général, les Advisory Board sont composés de 10 à 50 personnes.

Pourquoi est-ce à la mode ? Pourquoi est-ce utile ?

Souvent le dirigeant d’une start-up est concentré sur le développement de son unique produit. Il ne dispose ni des moyens ni de la possibilité de s’entourer et de recruter des experts dans les domaines lui permettant d’accélérer son business.

2

Les membres d’un Adivsory Board peuvent l’aider à combler en partie ses différents points faibles. Ils peuvent être des juristes, des communicants, des financiers, des managers de grands groupes…
Ce système revient à la mode car le nombre de start-up en France est en train d’exploser avec le développement du numérique et il devient de plus en plus dur pour ces entités de passer le cap des premières années, puis de réussir éventuellement une IPO en trouvant les fonds nécessaires. Généralement, les membres de l’Advisory Board sont aussi sélectionnés pour leurs importants réseaux et ils peuvent faciliter le développement de l’entreprise.

Combien de membres faut-il ? Comment choisir les membres ?

Autour de 20 est probablement le bon équilibre. Pour choisir les membres, le dirigeant doit être conscient de ses points forts et de ses faiblesses, c’est en fonction de cette analyse que lui seul maîtrise qui il doit choisir pour que son Advisory Board soit le plus efficace possible. Il y a un savant équilibre à trouver.3

Avoir un Advisory Board permet aussi de lever plus facilement des fonds. Soit ce sont des membres de l’Advisory Board qui vont participer directement à l’opération, soit ils vont apporter de la crédibilité au projet, soit ils vont avoir les contacts nécessaires auprès d’investisseurs. En fonction des critères court, moyen et long terme de l’entreprise, le dirigeant doit donc composer son Advisory Board avec dextérité.

Pourquoi faut-il formaliser son fonctionnement ?

Pour être efficace ! Les membres d’un Advisory Board n’ont souvent pas beaucoup de temps à consacrer au projet, ce sont des professionnels à l’emploi du temps chargé.

4

Il faut donc poser des bases solides dès le départ et le dirigeant doit être précis dans ses questions quand il a besoin d’une aide ponctuelle. Souvent, ces conseils se tiennent au cours d’un déjeuner ou d’un diner (une à deux fois par an). Il peut aussi y avoir une organisation juridique quand les membres sont actionnaires de la structure.

Est-ce applicable à toutes les jeunes entreprises ?

Oui, je pense que tout dirigeant peut avoir ponctuellement besoin d’une aide pour l’aider sur des sujets précis. Les Advisory Board ne sont donc pas uniquement réservés aux start-up financières et peuvent servir à toutes les TPE et PME.5

C’est un modèle collaboratif qui a de l’avenir car nous rentrons dans une ère du partage où la force collective permet un développement de business plus rapide.

Violaine Champetier de Ribes
@VioChamp

Vous aimez ? Partagez !
FacebookTwitterGoogle+Partager